Mutuelle de France Unie

Votre conseiller 09 69 39 96 96 (Appel non surtaxé)

La marche, une alliée pour votre santé

Vie de la Mutuelle | Publié le 08 juillet 2021

Partager :  

À raison de 30 minutes par jour, la marche est une alliée santé de choix. Elle permet d’entretenir une bonne condition physique tout en gardant le moral. En pleine nature, en ville, en balade ou pour aller au travail, seul ou en club, la marche fait du bien, au corps comme à l’esprit.

Pour l’explorateur Jean-Louis Étienne, « marcher est aussi naturel que respirer ».  Aller à pied n’est pas seulement un moyen de déplacement, mais une activité physique à part entière.

Contrer la sédentarité

Une chose est sûre, la plupart des “actifs” ne le sont finalement pas tant que ça. La vie au travail a évolué, et nombre de travailleurs passent plusieurs heures en position assise, perdant l’habitude de bouger. La fédération française de cardiologie avertit : « plus le temps passé chaque jour en position assise est élevé, plus courte est l’espérance de vie ». Car la sédentarité tue. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), elle est une cause majeure de maladies et d’incapacités, notamment au niveau cardiovasculaire (hypertension artérielle, diabète, cholestérol). Pour pallier ces risques, il est conseillé de se lever deux ou trois minutes toutes les deux heures pour détendre son corps et ses muscles, et de marcher au moins 30 minutes par jour d’un bon pas.  

De nombreux bénéfices pour la santé

Car la marche a plus d’un bienfait pour la santé. Hippocrate le disait déjà en son temps : « la marche est le meilleur remède pour l’homme ». Elle permet de pratiquer un sport régulièrement, partout et en toute saison. Efficace pour le corps, elle entretient la silhouette, renforce les os, les muscles, les cartilages, et soulage les maux de dos et d’articulations. Le système cardiovasculaire n’est pas en reste, puisque la marche fait baisser la tension artérielle, réduit le taux de cholestérol dans le sang et diminue les risques d’accident vasculaire cérébral. Mais le grand gagnant, c’est le cerveau. Marcher joue sur la sérotonine et crée de l’endorphine dont les effets analgésiants et euphorisants font baisser le stress et l’anxiété.  

Marcher, oui, mais pas n’importe comment !  

Si la marche est facilement accessible, il y a quelques trucs à savoir avant de devenir un marcheur régulier. En premier lieu, les chaussures. Inutile d’investir dans de grosses chaussures de randonnée, elles ne seront pas assez légères et flexibles pour être confortables sur la durée. Mieux vaut donc prendre des chaussures tout sport. Ensuite, le geste. Pour ne pas abîmer les articulations, il faut bien dérouler le pied, en prenant soin d’avoir une bonne posture : tête et dos droits, épaules et bras détendus. Enfin, il est primordial d’y aller progressivement mais régulièrement, sans négliger l’échauffement. Quelques minutes de marche lente avant d’accélérer la cadence sont suffisantes.   Pour Jean-Louis Étienne, il faut cultiver ce temps que l’on s’accorde, cette parenthèse temporelle, car « la marche rend disponible à l’imprévu ».

 

Texte : Bonne Santé Magazine


Partager
Tweeter
Partager
Partager

Nous utilisons des cookies