Mutuelle de France Unie

Votre conseiller 09 69 39 96 96 (Appel non surtaxé)

1er décembre, journée mondiale de lutte contre le SIDA

Prévention & actions sociales | Publié le 01 décembre 2022

Partager :  

Le 1er décembre, c’est la journée mondiale de lutte contre le SIDA. Elle a été établie par L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Elle est l’occasion d’une mobilisation mondiale pour lutter contre le VIH/Sida.

Des actions d’information, de prévention et de sensibilisation sont organisées par différents acteurs. Elle démontre aussi l’importance d’apporter un soutien aux personnes vivant avec le VIH/sida et de rendre hommage à ceux et à celles qui ont perdu la vie, à cause de cette épidémie.

 

En France, il y a 28 ans, a été créée l’association Sidaction, qui à pour vocation d’agir dans tous les domaines de la lutte contre le virus du VIH. Aujourd’hui 50 % de ses fonds récoltés par cette association sont utilisés pour la recherche et 50 % pour des programmes de prévention et d’aide aux malades.

 

Il est important, après plus de 40 ans de lutte contre le SIDA, de revenir sur ce syndrome. En France, environ 4 900 personnes ont découvert leur séropositivité en 2020 (selon Santé Publique France) contre 6 155 en 2018. (Chiffre en baisse de 22 % en lien partiellement avec les effets de la pandémie COVID-19). On observe une chute de 14% des dépistages depuis le début de la crise sanitaire. Cela engendre un retard dans la mise sous traitement des personnes et fait courir un risque pour leur santé et une d’augmentation des nouvelles infections.

En France 175 000 personnes vivaient avec le SIDA en 2019, selon ONUSIDA*, alors que dans le monde, c’est environ 38 millions de personnes.

 

 Qu’est-ce que le VIH ? le SIDA ? 

Le VIH (Virus de l’Immunodéficience Humaine) est un virus qui se transmets d’une personne à une autre et peut toucher tout le monde.

Il attaque lentement les défenses immunitaires qui servent à l’humain à se protéger des microbes et des maladies. Si le corps ne se défend plus, on peut attraper des maladies très graves dites maladies opportunistes : on est alors malade du SIDA (Syndrome d’ImmunoDéficience Acquise).

 

Cependant, grâce aux progrès dans la recherche médicale et notamment grâce aux traitements antiviraux, on arrive à contrôler la reproduction du virus et donc à limiter l’affaiblissement du système immunitaire.

 

 Comment attrape-t-on le VIH ? 

Le VIH se transmet par contact étroit et non protégé avec des liquides corporels d'une personne infectée :

  • Le sang ;
  • Le sperme et le liquide séminal, chez l'homme ;
  • Les sécrétions vaginales et l'allaitement, chez la femme.

 

------------------------------------------

 

 Comment s’en protéger ? 

Lors des rapports sexuels : Quelle que soit la nature du rapport (vaginal, anal ou buccal), un seul contact peut suffire pour être contaminé. Il faut se protéger en utilisant des préservatifs masculins ou féminins.

 

L’échange de seringue chez les usagers de drogues injectables : le VIH peut se transmettre en partageant du matériel de drogue. Il faut utiliser des « kits » personnels et ne pas partager le matériel.

 

De la mère au bébé : la transmission de la mère à l’enfant peut avoir lieu pendant la grossesse, à l’accouchement (surtout par les voies basses) et l’allaitement. Actuellement en France, grâce à un suivi médical et au traitement antiviral, le risque de transmission se situe entre 0,3 et 0 % selon quand a débuté le traitement (avant ou pendant la grossesse). L’allaitement est déconseillé.

 

Les transfusions sanguines, dons d’organes et exposition professionnelle au sang :  grâce aux tests systématiques pratiqués sur les dons, il est tout à fait exceptionnel qu’une transfusion, ou une injection de produits sanguins soit à l’origine d’une contamination par le VIH. Les tests sont aussi pratiqués lors des dons d’organes, de sperme et de lait maternel.

 

D’autre part, les protocoles en vigueur rendent le risque de transmission extrêmement faible pour les professionnels de santé.

 

------------------------------------------

 

 Luttons contre les fausses idées 

Le VIH ne s’attrape pas comme ça :

  • Par la salive, la sueur, les larmes ou l’urine
  • En touchant ou en embrassant quelqu’un
  • En utilisant le même téléphone, toilettes, couverts, verres, linge
  • Par les moustiques, les autres insectes et les animaux

 

------------------------------------------

 

 Que faire pour s’avoir si on a attrapé le VIH ? 

On fait un test qui s’appelle un dépistage. Il se fait par une prise de sang. Le résultat est connu entre 12 et 24 h.

Il existe aussi un test qui se pratique avec une goutte de sang au bout du doigt, qui s’appelle le TROD ou test rapide. Le résultat est connu en quelques minutes.

 

Les résultats des tests : On dit que l’on est séronégatif quand on n’a pas le virus et séropositif quand on a le VIH.

Un être humain peut être séropositif sans tomber malade pendant de nombreuses années.

Attention : dans ce cas-là, il peut quand même transmettre le virus.

 

------------------------------------------

 

 Quand faire un test de dépistage du VIH ? 

  • Quand vous avez eu un rapport sexuel sans préservatif ou si le préservatif s’est déchiré
  • Si vous voulez arrêter le préservatif dans votre couple
  • Si vous voulez faire un enfant
  • Si vous êtes enceinte
  • Si vous voulez juste savoir

 

------------------------------------------

 

 Où faire un test de dépistage du VIH ? 

Pour les assurés sociaux et leurs ayants-droits, l’accès direct au dépistage du VIH dans les laboratoires de biologie médicale, sans ordonnance, à la demande du patient, sans rendez-vous et sans avance de frais est effectif depuis le 1er janvier 2022.

 

> Test gratuit, sans rendez-vous et sans donner son nom ou ses papiers :

Centre gratuit d’information, de dépistage et diagnostic ou plus communément appelé CeGIDD (vous pouvez trouver le CeGIDD le plus proche d’où vous êtes en allant sur le site Sida Info Service).

 

> Test payant, à faire soi-même

Dans les pharmacies

 

------------------------------------------

 

 À qui demander des informations ? 

  • Les médecins
  • Les pharmaciens
  • Sage-femmes
  • Infirmières scolaires
  • Les centre de PMI (Protection Maternelle et Infantile) et de consultation prénatale
  • Les Centre de planification et d’éducation familiale (planning familial)
  • Les consultations gynécologiques
  • Dans les CeGIDD
  • Toutes les associations de lutte contre le VIH, comme : Sidaction, Aides, ALS (Lyon), Act Up (Paris)

 

 

  • Par téléphone
    • 0 800 840 800 (appel gratuit et anonyme)
    • 0 800 235 236 Fil Santé Jeunes pour les 12-25 ans (appel gratuit et anonyme)

 

******

Les sources

Le site SIDACTION : www.sidaction.org

SIDA info Service : www.sida-info-service.org

L’Assurance Maladie : www.ameli.fr

 

*ONUSIDA – programme de l’ONU destiné à coordonnées l’action de ses différentes agences pour lutter contre la pandémie de VIH/SIDA


Partager
Tweeter
Partager
Partager

Nous utilisons des cookies